• Séance 13 : Les gestes des ouvriers maghrébins dans les films industriels 1930-1962 9.03.2021

    Nadège MARIOTTI

    (IRCAV-Paris 3)

     

    Les gestes des mineurs et sidérurgistes maghrébins dans les représentations filmiques industrielles

    de 1930 à 1962

     

    La fabrication de l’acier, depuis le développement économique de la fin du XIXe siècle, est le signe fort au niveau mondial, de l’industrialisation d’un État. Dans des territoires coloniaux, cette édification représente un facteur de développement vers une forme d’autonomie. Ce secteur est déterminant pour comprendre les enjeux de décolonisation de l’Afrique du nord.

    Pour cette raison, cette communication a pour objectif de questionner la manière dont les gestes du mineur et du sidérurgiste au travail – essentiellement algérien – sont filmés.

    Diverses comparaisons permettent de mesurer l’importance et les caractéristiques du filmage dans des courts métrages de non-fiction. Il est évident qu’un film ne rend pas compte de la réalité d’une époque. Pour autant, ce support, mieux que d’autres, permet à l’historien d’appréhender plus efficacement la technicité d’un geste dans la chaîne de fabrication.

    De nombreuses études portant sur le cinéma colonial de fiction ont montré que jusqu’à la Deuxième guerre mondiale, le Maghreb sert surtout de décor à une histoire plus ou moins dramatique ou romanesque pour assurer la mission civilisatrice de la France. Après 1945, les réalisateurs composent avec la décolonisation au gré des diverses mesures de censure mises en place, alors que la recherche d’une forme de dépaysement pour le public reste prégnante. Les gestes des travailleurs y sont peu présents. Il n’y a quasiment pas de cinéma maghrébin, même amateur .

    Qu’en est-il des réalisations dont le caractère est plus documentariste ? Il semblerait que la majorité des films visionnés correspondent à une commande. Pourtant, deux orientations les distinguent. D’une part, de 1930 à 1955, certains gestes travaillés sont insérés dans une œuvre qui soutient l’entreprise coloniale, soit par la mise en avant d’une empreinte exotique, soit par l’accent porté sur la modernité des entreprises. D’autre part, de 1958 à 1962, les gestes des ouvriers sont au service d’un discours sécurisant davantage à visée commerciale.

     

    Formatrice Histoire INSPE à l'Université de Lorraine, Nadège Mariotti est titulaire d'une thèse de doctorat en études cinématographiques soutenue à l'Université de Paris 3, le 29 novembre 2019 : Images de gestes, gestes en images. Le filmage du travail dans la fabrication de l'acier en France (1896-1981).

    Du fait du couvre-feu et des consignes sanitaires la séance aura lieu EN LIGNE le mardi 9 mars 2021 à partir de 17h00


  • Commentaires

    1
    Irene
    Mercredi 15 Septembre à 13:45

    J'ai regardé la plupart des épisodes de cette série et les ai comparés avec les nouveaux https://frenchstreaming.net films.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :